Après une visite d’inspection

Albert Kasongo s’engage à sécuriser et moderniser le laboratoire de l’OCC !

C’est une nouvelle vision de travail qui s’annonce à l’Office congolais de contrôle, OCC. Albert Kasongo, son Directeur général l’a déclaré hier, lundi 14 mars 2011, à la presse. Il est déterminé, a-t-il dit, avec l’aide de Dieu de sécuriser et de moderniser les matériels de laboratoire de l’OCC. Cet engagement du DG a été exprimé à l’issue d’une visite d‘inspection dans les installations du laboratoire et du centre hospitalier de cet établissement public, sis à l’immeuble II de cet office sur l’avenue du Flambeau dans la commune de la Gombe.

Kinshasa | mardi 15 mars 2011

Pour Albert Kasongo, après avoir constaté d’énormes faiblesses tout au long de cette visite, l’urgence, a-t-il soutenu, s’impose. Il s’agit, avant toute chose, de la sécurisation, la réfection et la protection des matériels d’autant plus que l’OCC vient d’acquérir des équipements de pointe venus du Maroc et de la SADC. Ajoutant, cependant, que cette sécurisation appelle la mise sur pied de bonnes structures d’accueil et de conservation de ces matériels. Par ailleurs, le courant électrique posant énormément problème, du fait des coupures intempestives, avec tous les risques sur le bon fonctionnement des matériels, Albert Kasongo Mukonzo a promis que l’OCC va user de tous les moyens pour le stabiliser.

Le Directeur général de l’OCC à fait savoir aux chevaliers de la plume qu’un programme de développement et de la modernisation des infrastructures de l’OCC a été déjà mis sur pied. Lequel programme avait difficile a démarré compte tenu du contexte politico-technique que l’entreprise a connu. A présent, Albert Kasongo est décidé de prendre le taureau par les cornes. Il entend délocaliser, à moyen terme, ce laboratoire. « 37 ans après la création de l’OCC, ce laboratoire ne répond plus aux normes ; l’Office mérite un laboratoire moderne », a-t-il déclaré avant d’ajouter qu’il y a un bon nombre de partenaires qui a souscrit de travailler avec le laboratoire de l’OCC.

JPEG - 47 ko
Albert Kasongo écoutant les explications des agents

A en croire le DG Kasongo, ce partenariat va permettre à l’OCC de mettre sur pied quelque chose de bien. Il a saisi cette opportunité pour annoncer la pose de la première pierre cette année, pour la construction d’un laboratoire moderne. « Nous mettons 2 ans maximum, pour un vrai laboratoire qui répond aux normes avec une haute technologie. C’est qui est important, c’est l’ambition et la volonté. Je pense qu’avec Dieu, nous allons y arriver ». A déclaré le DG ai de l’OCC, tout en ajoutant : « Nous sommes au cœur de l’action de l’OCC, il faut absolument que nous cessions d’investir trop d’argents dans le produit qui n’aide pas l’OCC à avancer. Aujourd’hui nous devons tous vibrer au rythme de l’accréditation, ceci passe par l’amélioration des structures d’analyse ». Il a, par ailleurs, exhorté les analystes de se concentrer au travail, de ne pas être distraits, de tourner leurs regards sur l’OCC pour un avenir meilleur.

Pour sa part, le chef de département laboratoire, Jean Romain Kintaba, a révélé plusieurs problèmes d’ordre fonctionnel avant de soutenir la thèse de la délocalisation de ce laboratoire dans un endroit calme, où il y a un courant électrique stable, avec une bonne terre pour que les matériels fonctionnent normalement.

Pour leur part, les analystes ont introduit leur requête auprès du DG, une doléance lue par Mme Bibiche Takisala, qui rappelle l’environnement risqué dans lequel ils évoluent. D’où, ils proposent une prime de risque alloué aux analystes, la dotation des analystes des blouses de bonne qualité manche longue, masques à gaz, gants, et bottes, le maintien d’entretiens permanents du système de climatisation, d’éclairage et d’aération, une attention particulière au bon relatif au lait, un abonnement au service d’une agence pour une expédition rapide, sécurisante des échantillons et transmission de ces derniers à la direction.

Lire aussi
Laboratoire OCC : échantillonnage des produits miniers au Katanga
Laboratoire de Masse : accréditation n°2-1962
L’OCC déterminé à former ses analystes
Clôture du séminaire sur l’évaluation des laboratoires à l’OCC
Les laboratoires de l’OCC : Métrologie, Essais des matériaux, Essais physico-chimiques et microbiologiques

15 mars 2011 © La Prospérité - Nicole Lidimbo

fontsizedown diminuer le texte
fontsizeup augmenter le texte


Article précédent : Albert Kasongo en visite dans les laboratoires d’essais physico-chimiques et microbiologiques de l’OCC
Article suivant : Protocole d’accord entre l’OCC et le ministère de l’Environnement

Galerie | Liens utiles | e-OCC Newsletter | Emploi | Espace membre | Flux RSS | Mentions légales | Plan du site | Contactez nous
| | Suivre la vie du site RSS 2.0 IMPLANTATIONS